Un Grenelle de la santé bucco-dentaire

04/01/2016

Le Conseil national veut amorcer une réflexion en profondeur et entend poser un acte fondateur, avec tous les acteurs concernés, en organisant le Grenelle de la santé bucco-dentaire, le 28 janvier prochain. Intitulée « L’accès aux soins de qualité pour tous », cette journée de travail et de débats a pour objectif de donner à la santé bucco-dentaire la place qui devrait être la sienne.

Le modèle économique de la santé buccodentaire est à bout de souffle. Chacun en a la conviction, et ce constat ne date d’ailleurs pas d’aujourd’hui. Cette situation trouve sa source, pour partie, dans l’abandon du secteur dentaire par les pouvoirs publics, que la Cour des comptes a dénoncé en son temps. Les sages de la rue Cambon ont à juste titre stigmatisé l’absence de politique – et de pilotage – de la santé bucco-dentaire par l’État. C’est toujours le cas, et la récente création des réseaux de soins pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponse.

Il y a aujourd’hui un problème dans l’accès aux soins bucco-dentaires pour tous. Et ce problème se double d’un autre problème, dont s’alarme l’Ordre depuis quelques années, celui d’une dérive mercantile de quelques-uns. Comment sortir de l’ornière, et comment en sortir par le haut ? Le Conseil national veut amorcer une réflexion en profondeur et veut poser un acte fondateur avec l’organisation d’un Grenelle de la santé bucco-dentaire, le 28 janvier prochain, intitulé « L’accès aux soins de qualité pour tous ». L’Ordre va réunir, pour une journée de travail et de réflexion, les autorités de santé, les institutions représentatives de la profession (l’Ordre, les syndicats, l’Université) les financeurs (assurance maladie, régimes complémentaires), les associations scientifiques, les étudiants et, bien sûr, les associations de patients.

Deux temps forts rythmeront le Grenelle, orchestré par Gilbert Bouteille, président du Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Premier temps fort : la tenue de cinq tables rondes sur les thèmes suivants :

  • Formation
  • Démographie
  • Prévention
  • Cabinet du futur
  • Financement/Accès à tous.

Les thèmes de ces tables rondes ont été déterminés au terme d’une série d’interviews auprès des représentants des parties prenantes de la santé bucco-dentaire suivants : autorités de santé, institutions représentatives de la profession (l’Ordre, les syndicats, l’Université), financeurs (assurance malade, régimes complémentaires), étudiants, sans oublier les associations de patients.

Ces entretiens préparatoires aux tables rondes ont notamment fait émerger plusieurs problématiques comme les low cost, l’équilibre financier des cabinets dentaires, la part des soins conservateurs et des soins prothétiques, la question du prix des soins et de leur financement, les évolutions technologiques, le maillage territorial, le vieillissement de la population, le numerus clausus, la prévention, etc.

À l’issue de ces tables rondes, des propositions concrètes seront formulées et réinterrogées lors du deuxième temps fort de ce Grenelle, qui prendra la forme d’une plénière, animée par une journaliste spécialisée dans le domaine de la santé. Les participants des tables rondes, mais aussi les conseillers ordinaux, les praticiens, les étudiants, les enseignants, les médias et les élus y prendront part.

Ce sera aussi l’occasion, pour le président Gilbert Bouteille, de livrer la synthèse d’un sondage réalisé auprès des Français sur leurs attentes en matière de soins bucco-dentaires (1). Ce Grenelle donnera lieu à la publication d’un livre blanc qui proposera des pistes concrètes pour enfin replacer la question dentaire dans l’agenda des décideurs. Il sera, bien sûr, adressé à la ministre de la Santé et diffusé aux médias à l’occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire. Les chirurgiens-dentistes recevront sous forme d’une newsletter les grandes lignes du livre blanc avant sa parution.

En amont du Grenelle, une page sera créée sur le site www.sauvonsnosdents.com, de même qu’une page Facebook et un compte Twitter. Rappelons que ce Grenelle de la santé bucco-dentaire constitue le point d’orgue de la campagne de communication « Sauvons nos dents » initiée au début de l’année 2015.


(1) Un sondage a été réalisé auprès de 900 Français en novembre 2015 sur leur perception de la profession de chirurgien-dentiste et leurs attentes en matière de santé bucco-dentaire.