Le Bus dentaire fête ses 20 ans

19/12/2017

Chaque année, plus de 2 000 patients sans couverture sociale sont soignés par les chirurgiens-dentistes bénévoles du Bus social dentaire. Ce cabinet itinérant, qui sillonne Paris et la petite couronne depuis 20 ans, est un rouage essentiel dans le mécanisme de l’accès aux soins pour tous.

Le 18 octobre dernier, au siège du Conseil national de l’Ordre, toute l’équipe du Bus social dentaire s’est rassemblée pour célébrer les 20 ans d’existence de l’association Bus social dentaire. C’est avec beaucoup d’émotion que Paul Samakh, vice-président du Conseil national et président de cette association, a tenu à remercier « les représentants des organismes donateurs, les fournisseurs, les partenaires sociaux, la Mildeca [Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives], les experts comptables, et Marcel Bailleul, qui a si souvent apporté son aide dans les moments de détresse où des pannes menaçaient le bus de périodes d’inactivité plus ou moins longues ». Et d’ajouter : « C’est dans ces lieux mêmes [les locaux du Conseil national, NDLR] que la décision de créer ce Bus dentaire a été prise. En 1996, cette idée s’est concrétisée avec les trois objectifs suivants : promouvoir et favoriser l’accès aux soins dentaires pour les plus démunis, les informer de leurs droits sociaux, les accompagner dans leurs démarches administratives. »

Retour sur cette initiative qui redonne le sourire aux publics en grande difficulté économique depuis plus de 20 ans. À l’origine, il s’agissait d’un camion de la médecine du travail aménagé en cabinet dentaire itinérant et permettant à une équipe de 35 chirurgiens-dentistes bénévoles de dispenser des soins d’urgence gratuits aux personnes en situation de précarité dans Paris et sa petite couronne. « Des accords ont alors été conclus avec le Secours catholique, Médecins du monde, la Croix- Rouge, etc., afin de déterminer une cogestion de nos actions. Depuis, cette première unité a été renouvelée en 2003 », précise Paul Samakh. Mais le Bus dentaire a dû, au fil des années, surmonter plusieurs difficultés, principalement d’ordre économique. « La situation s’est éclaircie, se félicite Paul Samakh. Il y a environ deux ans, de sérieux doutes nous avaient fait craindre sa disparition. Toute l’équipe du Bus dentaire s’est mobilisée afin de trouver de nouvelles subventions et de nouvelles idées de fonctionnement, notamment des partenariats pour réaliser de la prévention et du dépistage. Nous restons néanmoins vigilants sur l’ensemble de nos conventions », nuance-t-il. Chaque année depuis 20 ans, grâce à la mobilisation d’une équipe déterminée, le Bus accueille environ 2 000 patients. Paul Samakh a donc clôturé son discours en rendant un vif hommage « au Conseil national pour son aide, aux donateurs, à l’équipe organisatrice pour son travail efficace : à Valérie, à Katia, à David, et bien entendu à l’ensemble des praticiens et assistantes bénévoles ».