Accès partiel : le juge souffle le chaud et le froid

21/07/2019

Un pas de plus vers une société inclusive. C’est dans ce sens qu’il faut lire l’article 12 de la convention dentaire qui crée une « majoration spécifique pour les séances de soins bucco-dentaires dispensés aux patients en situation de handicap lourd par les chirurgiens-dentistes de ville ».

Cette prise en charge se traduit par un « supplément » de 100 euros pour chaque séance de soins, avec ou sans sédation consciente (Méopa). Cette disposition est entrée en vigueur le 1er avril dernier. Quels sont les patients concernés par cette mesure ? Les bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et de la prestation de compensation du handicap (PCH) atteints d’un handicap physique, sensoriel, mental, cognitif ou psychique sévère, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.
Plus d’information sur la prise en charge des personnes en situation de handicap ici.