Plus de facturation pour les rendez-vous manqués

25/11/2019

[26 novembre 2019 | 10h23]

Plaies de la face, ecchymoses, hématomes, asymétrie du visage, affaissement facial, troubles de l’occlusion, douleur de l’articulation temporo-mandibulaire…

Autant de signaux en cas de suspicion de violences chez une patiente, qui doivent alerter le chirurgien-dentiste. Ce sont précisément ces « signes » qui font l’objet d’une recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) intitulée « Repérage des femmes victimes de violences au sein du couple », destinée aux professionnels de santé de premier recours. Un volet complet de ce document est consacré à la « spécificité du repérage en cabinet dentaire ». L’occasion de rappeler ici le rôle des référents violences, présents dans chaque conseil départemental de l’Ordre. Leurs missions ? Organiser pour les praticiens des temps de sensibilisation et d’information sur les violences au sein du couple, identifier les acteurs locaux, institutionnels et associatifs afin d’orienter le mieux possible les victimes. Pour connaître leurs coordonnées, rapprochez-vous de votre conseil départemental de l’Ordre.


TÉLÉCHARGER LE GUIDE : www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2019-09/170919_reperage_des_femmes_victimes_de_violences_au_sein_du_couple_texte_recommandations.pdf