Plus de facturation pour les rendez-vous manqués

25/11/2019

[28 novembre 2019 | 15h18]

20,3 % des chirurgiens-dentistes disposaient, au 15 novembre dernier, d’une messagerie sécurisée dans le cadre de leurs échanges avec des confrères, avec d’autres professionnels de santé ou encore des établissements de santé.

Le Conseil national ne peut se satisfaire de ce chiffre. Rappelons qu’il existe un « espace de confiance » dédié aux échanges d’informations numériques sécurisés entre professionnels de santé : MSSanté.

Au sein de MSSanté, il existe différents opérateurs de messageries (ASIP Santé, établissements de santé, éditeurs de logiciel, etc.). Ces messageries permettent l’accès à un annuaire commun certifié des professionnels de santé. Mailiz, le service de messagerie proposé par les Ordres et l’ASIP Santé, en fait partie, le libre choix d’un opérateur de l’espace MSSanté étant laissé à chacun.

Pour Jean-Baptiste Fournier, trésorier-adjoint du Conseil national en charge de ce dossier, ce chiffre trop faible de chirurgiens-dentistes utilisant une messagerie sécurisée s’explique par une « habitude liée à notre pratique, où les échanges avec d’autres professionnels de santé (correspondances, comptes rendus d’examens radiologiques, résultats d’analyses biologiques, etc.) sont moins nombreux et réguliers que pour d’autres professionnels de santé ». Par conséquent, plutôt que de créer un compte Mailiz (ou autre) et de l’utiliser systématiquement dans leurs échanges (avec un confrère, un professionnel de santé, un établissement de santé), beaucoup de praticiens utilisent par facilité leur e-mail « classique ».

Or, les échanges évoluent et, avec les nouvelles techniques de prise en charge des patients comme la télémédecine buccodentaire, il faut adopter une nouvelle façon de faire. Elle est simple, rapide, sécurisée… et gratuite s’agissant de Mailiz, qui existe aussi sous forme d’application pour smartphone. Jean-Baptiste Fournier rappelle les enjeux : « Il s’agit de garantir le secret médical à nos patients dans nos échanges d’informations entre professionnels de santé. C’est une obligation légale. » Il s’agit aussi, s’il advient un problème, d’assurer la protection du chirurgien-dentiste en cas de recherche de responsabilité.

En pratique, cinq minutes suffisent au praticien pour créer un compte e-mail sécurisé Mailiz ou proposé par un opérateur de messagerie ayant intégré l’espace de confiance MSSanté. Jean-Baptiste Fournier explique : « Ma propre utilisation de la messagerie Mailiz est systématique, que je sois au cabinet ou non, avec mes correspondants qui sont dans l’annuaire MSSanté, dans mes échanges de données de patients, qu’il y ait ou non diffusion de documents numériques (panoramiques, photos, etc.). C’est une nouvelle façon d’échanger, facile, moderne, sûre. La profession doit l’adopter ! »