Quelles priorités pour le nouveau commissaire européen en santé ?

12/01/2011

M. Dalli, nouveau commissaire européen en charge de la santé publique, entend privilégier la prévention, l’innovation et la télémédecine.

Le commissaire en charge de la santé publique auprès de la Commission européenne, M. Dalli, a présenté les priorités de son mandat jusquʼen 2015 lors de sa participation à une conférence dʼexperts « An innovative healthcare agenda for Europe » qui s’est tenue le 16 novembre 2010 à Bruxelles. Le commissaire a mis lʼaccent sur la prévention et sur lʼinnovation.

S’agissant de la prévention, en plus des lois et des dispositifs déjà en place (contre lʼobésité, pour la santé mentale), le commissaire a souligné la consultation publique réalisée récemment dans le but de préparer la révision de la Directive Tabac et son renforcement.

En matière dʼinnovation, M. Dalli a fait référence aux toutes prochaines révisions des directives relatives aux dispositifs médicaux et à la pharmacovigilance ainsi qu’au projet dʼhomogénéisation de lʼévaluation de lʼamélioration des nouveaux produits et matériels de santé. Il est également revenu sur le potentiel du projet de « eHealth » afin de réduire « les inégalités de lʼaccès aux soins », d’une part et «  les coûts de fonctionnement de la santé publique », d’autre part, grâce au développement de la télémédecine et des supports électroniques dʼinformation (dossier médical électronique, prescriptions électroniques) qui concernent directement lʼactivité des chirurgiens-dentistes.

Sur ce dernier point, aider les Etats membres à disposer, à terme, dʼune interopérabilité pour rendre effective cette « santé électronique » a été présentée comme une priorité des activités de la Commission. Le commissaire nʼa cependant pas caché la gageure de réussir à rendre compatibles entre Etats les règles nationales de protection des données privées. M. Dalli a par ailleurs souligné les difficultés notoires de financement de la santé publique et, par voie de conséquence, de ces projets.