L’obligation de formation continue toujours en vigueur

29/11/2011

La mise en œuvre du développement professionnel continu (DPC) étant prévue pour janvier 2012, les praticiens sont toujours tenus de participer à des activités de formation continue.

Bientôt la formule DPC=FC+EPP n’aura plus de secret pour les praticiens de l’art dentaire. Le développement professionnel continu (DPC) conjugue la formation continue (FC) et l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP). Ce nouveau concept, apparu dans la loi HPST de 2009, sera mis en œuvre dès la parution des décrets d’application. Le développement professionnel continu a pour objectifs, l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise des  dépenses de santé. Il constitue une obligation pour les chirurgiens-dentistes.

Le changement de titulaire à la tête du ministère chargé de la Santé a entraîné un retard dans l’élaboration et la publication des textes d’application. La mise en œuvre du DPC est prévue pour janvier 2012. Dans l’attente, la réglementation existante reste applicable et, par conséquent, la formation continue est toujours obligatoire.

Le Conseil national de la formation continue en odontologie (CNFCO), nommé pour cinq ans, a pour charge d’assurer jusqu’en décembre le développement et la gestion de l’obligation de formation continue initiée en juin 2006. Au terme de cette première période quinquennale, il reviendra au CNFCO d’établir un bilan en deux volets. Le premier volet fera l’analyse des évaluations annuelles des formations et organismes accrédités effectuée avec l’appui de la commission scientifique. Le second s’appliquera à déterminer l’effectivité de la formation continue engagée par chaque praticien.

L’objectif d’obtention de 800 crédits en cinq ans reste toujours valable. Le barème rappelé ci-contre permettra à chacun d’évaluer son niveau d’implication et aux organisateurs de valoriser leurs formations. Depuis 2006 la formation continue odontologique connaît un essor constant malgré un fléchissement récent. Les chirurgiens-dentistes participent aux nombreuses formations, diverses et variées, proposées par les organismes accrédités manifestant ainsi leur engagement dans la profession pour réaliser leur épanouissement personnel mais surtout pour proposer aux patients des soins plus rigoureux, performants et efficaces.

La formation continue est indispensable. Continuons à la faire vivre.

Claude Séverin, président du CNFCO