La télémédecine

C’est en septembre 2015 que le Conseil national a introduit le groupe de réflexion sur le numérique, lequel a fait place à la commission du numérique en santé en juin 2018.

La profession de chirurgien-dentiste est largement impactée par la révolution numérique et l’intelligence artificielle et c’est pourquoi, la commission du numérique en santé n’a de cesse, en particulier, de promouvoir la télémédecine.

Ces travaux ont d’ailleurs porté leurs fruits puisque le guide de bonne pratique de la Haute autorité de santé (HAS) consacré à la téléconsultation et à la téléexpertise publié en juin 2019 reconnaît le chirurgien-dentiste en tant qu’acteur de la télémédecine buccodentaires.

Ainsi, dans le seul souci de faciliter la pratique de la télémédecine, la commission du numérique en santé a élaboré un contrat régissant le cadre juridique et déontologie de cette nouvelle pratique en expansion.

A ce jour, si l’acte de téléconsultation, réalisé par le médecin, est remboursable par l’assurance maladie, il n’en est pas de même pour celui réalisé par le chirurgien-dentiste. Néanmoins, le Conseil national de l’ordre œuvre avec détermination pour la reconnaissance à part entière de cette pratique dans l’exercice quotidien du chirurgien-dentiste.

Retrouvez le contrat télémédecine bucco-dentaire dans l’espace documentaire !